Chevetogne, mardi 9 mai 2017

Share this

Une journée au pas des oiseaux…

Au lendemain d’une épreuve marquante, les enfants se réveillent sous les rayons du soleil, à une heure raisonnable.

« J’aimais bien. J’adore le vélo, raconte Emma. J’ai eu des difficultés avec les grandes montées. » Et à propos du gîte : « Je trouve que c’est bien. Il y a de belles chambres. Je dors avec Vanessa et Lucie. »

Malgré quelques petits inconvénients, Charlotte a bien dormi : « Le matelas, ça gratte un peu ! J’avais trop chaud, j’ai dû enlever mon sac de couchage. »

A l’heure du petit déjeuner, nous avons la visite inattendue des camions de vidange Warzée… Quel parfum agréable ! Cela n’empêche pas les garçons de tirer dans le ballon. Les volontaires s’activent à la vaisselle. Merci à Emma et Lucie ! (Quand monsieur Nicolas parle de vaisselle, le mot volontaire se décline souvent au féminin…)

Ce matin, ornithologie au programme. A la découverte des oiseaux indigènes… Deux équipes sont formées : les hiboux et les colibris… On avait pourtant précisé oiseaux indigènes !

Après quelques hectomètres à pied, le petit train de Chevetogne et son chauffeur nous conduisent au sentier didactique. Sur le plateau, aucun dépaysement : on y voit des chèvres, des moutons et un énorme sanglier.

En balade, Corentin découvre une crotte de blaireau. L’animal vise juste : au milieu d’un vieux nid de merle au sol. Cent mètres plus loin, c’est le terrain de jeux du castor. La vallée est sous eau et Jack aussi. Le terrain est piégé. Certains passionnés ramassent de précieux fossiles trouvés dans la roche.

Midi, temps libre, très court. Arthur explique toutes les options : « Je joue avec la balle, les cordes à sauter. On a tout le terrain autour du bâtiment. J’ai pris Harry Potter pour lire un peu. »

Chevetogne possède un « musée » peu commun. Celui où on peut toucher tous les objets. On y rencontre des êtres fantastiques. C’est un endroit qui incite à imaginer, à rêver, à créer. L’animatrice nous invite à écrire un récit sur un leporello… Un moment que nous n’oublierons pas.

Nouvelles

Quelle joie de lire vos aventures! Bravo à tous les aventuriers en herbe! 

Hey les garçons, la vaisselle, ce n'est pas que pour les filles! 

Une grosse pensée à tous pour boucler vos valises! On vous attend avec impatience demain! 

Gros bisous à tous

xavier Denoo 

Chevetogne.

Nous sommes très contents d'avoir de vos nouvelles.  Merci beaucoup .  La journée semble avoir été bien chargée... Nous vous souhaitons une douce nuit et une excellente journée demain sous le soleil. 

Gros bisous à tous.

Catherine, Jean-Phi et Louise 

Merci pour ces nouvelles qui

Merci pour ces nouvelles qui nous font rêver. Ils ont bien de la chance nos petits cyclistes et le soleil est de la partie. Merci à toute l équipe. Gros bisous à tous et très belle journée demain.